Présentation HEPVS

Depuis plus de 20 ans, la Haute école pédagogique du Valais forme les nouvelles générations d’enseignants dans le primaire et le secondaire. Répartie sur 2 campus, francophone et germanophone, l’école accueille plus de 700 étudiants. Apprenant à apprendre, ils sont accompagnés par une équipe pédagogique qui doit elle-même se former aux nouvelles méthodes d’enseignement. 

« Mon but est que nos enfants aient des enseignements de qualité et qu’ils leur donnent envie d’aller à l’école. » 

Jacque Dussez

Jacques Dussez

responsable multimédia pédagogique de l’HEPVS

Pilotant la veille technologique et l’accompagnement digital des équipes, il insuffle cette dynamique de pédagogie hybride et innovante, que les futurs enseignants partageront également aux enfants de leurs classes.

Besoin : Optimiser l’enseignement comodal sans être un digital native 

L’établissement œuvre depuis longtemps à proposer des programmes ludiques, complets et adaptés aux évolutions technologiques. Il disposait donc déjà de matériel d’enregistrement vidéo, nécessitant beaucoup de ressources. L’investissement en temps, connaissances techniques à avoir et utilisation d’un dispositif complexe nécessitait un minimum de compétences techniques et d’appétence informatique. Dispositif qui ne pouvait donc être à la portée de tous et nécessitait un accompagnement constant. 

Également, guider l’apprentissage en donnant une direction claire est resté un défide taille : 

Avant la pandémie, l’objectif 2022 était que 50% de l’enseignement soit hybride. 

En 2022, le retour en présentiel, animé par la volonté de renouer avec les interactions sociales et la vie des campus, interroge cette part importante accordée au distanciel. 

Dans le cadre d’un environnement qui oscille entre une vie étudiante sur les campus et un enseignement comodal, la flexibilité des formats et accès au contenu est devenue primordiale, avec des formats tantôt asynchrones (capsules vidéo) ou synchrones (classes virtuelles). 

Les enseignants n’étant pas tous adeptes des nouvelles technologies, il s’est avéré nécessaire de trouver une solution beaucoup plus simple. Malgré la démocratisation des outils numériques, tout le monde n’a pas les mêmes facilités face à une multitude d’appareils à utiliser.  

Solution : La vidéo à la portée de tous grâce aux studios Rapidmooc

Grâce à une simplicité d’utilisation indéniable et une liberté de s’enregistrer en toute autonomie, la solution tout-en-un Rapidmooc a permis d’ouvrir l’accès de ce studio compact et clé-en-main à tout professeur recherchant un outil d’enregistrement à la fois efficace et captivant.  Même les réfractaires aux nouvelles technologies, ayant un rapport à l’image de soi difficile, ont pu surmonter leurs appréhensions face au studio pour en comprendre le potentiel. D’ailleurs, ils reviennent s’enregistrer seuls, sans même demander d’assistance ! 

Au-delà de la facilité, il est également question de gain de temps et de confiance en soi: l’accompagnement n’étant plus requis pour les vidéos, davantage de temps peut être consacré au développement d’une stratégie digitale innovante. Côté pratique, le fait d’être seul permet de s’entraîner en toute tranquillité, à l’inverse d’un cours donné face à une assemblée, où les participants sont attentifs au moindre faux pas. Rapidmooc soutient la progression de chacun grâce au droit à l’erreur et au nouvel essai.  

Rapidmooc_GO_HEPVS

Equiper chaque campus :
une vraie bonne idée

Rapidmooc

GO

Rapidmooc

GO

Novembre 2020

Campus francophone

Septembre 2021

Campus germanophone

Chaque campus dispose de son studio mobile, permettant des enregistrements francophones ou germanophones. Après une première phase de formation et de prise en main, les utilisateurs parviennent facilement à utiliser l’outil pour dérouler leurs cours. Le fond est maîtrisé et la forme est améliorée avec l’incrustation fond vert, qui permet de présenter les idées-clés instantanément.  

Jusqu’à présent, les utilisateurs sont uniquement les professeurs, dans le cadre de diffusion de formations. Mais au regard des ambitions d’enseignement hybride et des nouvelles générations de digital native, la question de créer de la réciprocité se pose :

1.

Ouvrir les accès du studio aux étudiants permettrait de donner un écho plus important aux contenus créés par le corps professoral et d’homogénéiser les échanges.  

2.

Ce dynamisme ludique et interactif pourrait donner une impulsion très positive ! Sous forme d’un engouement collectif accru, il offre ainsi un cercle vertueux dans le cadre du parcours d’apprentissage, que ce soit pour les apprenants ou pour les formateurs. 

A l’heure où il est essentiel de captiver son auditoire qui peut être constitué de 25 élèves en présentiel et 5 à distance, le studio permet aussi de jouer la carte de la surprise. Par exemple, à Noël, une vidéo a été faite en incrustant une cheminée dont un professeur est sorti. Concentration collective garantie ! 

Résultats

Une location de studio classique à la journée coûte presque le prix d’un studio Rapidmooc et permet de ne faire qu’une seule vidéo, tandis que ce dernier permet de faire autant de vidéos qu’on veut, en quelques minutes ! 

40

vidéos tournées 

10%

des professeurs utilisent les studios 

Bénéfices

1.

Autonomie

2.

Simplicité

3.

Économies sur
les coûts de production

4.

Vidéos de qualité vraiment professionnelle

Pour aller plus loin : quelles perspectives pour demain ?

Concevoir un nouveau bâtiment, campus moderne qui réinventerait les espaces, dont les fondations ne seraient plus seulement les simples salles de classe. 

Offrir plus de sessions de micro-formations autour de l’utilisation du studio Rapidmooc, donc l’usage s’ouvrirait aux étudiants 

Utiliser des fonds immersifs pour profiter de la fonctionnalité de réalité augmentée

Se positionner comme centre de compétences où d’autres établissements pourraient venir tester ce genre de dispositif innovant et progressivement l’intégrer dans leur développement.